Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Le 24 mai 1844, Morse envoyait le premier telegramme.
En 1879, le service français du télégramme était créé !
Il y a quelques heures, le 30 avril 2018 à 23h59, Orange vient d’envoyer le dernier télégramme en France.
Une page d’histoire des telecoms se tourne ! https://t.co/e66195B7fd

Publicités

Read Full Post »

La paraskevidékatriaphobie, (du grec tardif Παρασκευή / paraskevi «vendredi », δεκατρείς / decatreis «treize » et φόϐος / phóbos, « peur ») est la phobie du Vendredi treize, dont une superstition, qui remonterait aux origines de la Chrétienté, a fait de cette date et dans certaines cultures un jour de malheur.La paraskevidékatriaphobie, (du grec tardif Παρασκευή / paraskevi «vendredi », δεκατρείς / decatreis «treize » et φόϐος / phóbos, « peur ») est la phobie du Vendredi treize, dont une superstition, qui remonterait aux origines de la Chrétienté, a fait de cette date et dans certaines cultures un jour de malheur.

Read Full Post »

“J’ai senti la chaleur, le flash, et je me suis retourné. Je ne savais pas ce que c’était. J’ai juste vu une boule de feu qui m’arrivait dessus », raconte Ronaldo Schemidt, photoreporter #AFP et prix de la photo de l’année au @WorldPressPhoto 2018

Source : AFP

Read Full Post »

Une fois par an, sur une courte période, lorsque le soleil d’hiver frappe de ses rayons la chute d’eau de 650 mètres dans le parc de Yosemite en Californie, il crée cette superbe illusion de cascade de feu !

Source: @tuCpakoa

Read Full Post »

Quelle est la différence entre la brume et le brouillard ?

C’est en réalité le même phénomène :

lorsque tu ne vois pas à moins de 1000 mètres, tu es dans le brouillard ; si tu vois au-delà, tu es dans la brume.

Source:@tuCpakoa

Read Full Post »

Il n’y a pas pire eau que l’eau qui dort.

L’histoire véridique que rapporte l’écrivain germano-italien Curzio Malaparte dans son livre Kaputt est là pour en témoigner.Durant l’hiver 1942, de violents combats opposaient les armées allemande et soviétique autour de la ville de Leningrad.

Pour échapper à un feu de forêt provoqué par de violents bombardements aériens, une horde de près d’un millier de chevaux sauvages se précipita dans le lac Ladoga. En dépit de la vague de froid récente, l’eau du lac était encore liquide. Mais, alors que les bêtes nageaient vers la rive opposée, l’eau se mit brusquement à geler dans un fracas épouvantable. Les chevaux se trouvèrent pris dans une gangue de glace et, le lendemain, « le lac était comme une immense plaque de marbre blanc sur laquelle étaient posées des centaines et des centaines de têtes de chevaux ».

Ce phénomène surprenant est un exemple de surfusion. Dans les conditions habituelles, l’eau qui se refroidit passe de l’état liquide à l’état solide à la température de zéro degré Celsius. Mais, dans certains cas, elle peut demeurer liquide bien au-dessous du point théorique de congélation, jusque vers -40 °C. La persistance de cet état très instable, que les chimistes qualifient de métastable, constitue la surfusion.Deux conditions sont nécessaires pour qu’il y ait surfusion : le refroidissement doit être très rapide et l’eau doit être très pure. La glace ne se forme que s’il existe un germe à partir duquel les cristaux de glace peuvent croître. Plus on s’éloigne  du zéro, plus la taille de germe requise pour la cristallisation diminue.Dans un état métastable, à peu près n’importe quoi peut servir de germe : l’injection d’une impureté ou une agitation du liquide suffisent pour déclencher la croissance des cristaux de glace.Dans l’histoire rapportée par Malaparte, le lac Ladoga se trouvait précisément en état de surfusion. Les malheureux chevaux  rompirent ce fragile équilibre en déplaçant les masses d’eau et en y introduisant des impuretés (herbes, poussières, grains de sable, poils…). Le gel de l’étendue liquide devait sceller leur sort sans tarder.

Source : www.environnement.savoir.fr

imagech

Read Full Post »

c1_r02nwiamwr7q

photographe : Francisco Negroni

Read Full Post »

Older Posts »